Partagez | .
 

 
La prose de Saccage. (terminé)


avatar
Membre non-validé




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: La prose de Saccage. (terminé)   Lun 19 Mai - 19:50

Saccage

Age apparent : Fin de vingtaine, il a subitement vieilli en arrivant ici.
Sexe : Damoiseau
Origines : Finlandaises
Groupe : Tourmentés
Talent : Nombreux sont les talents de Saccage - c'est du moins ce qu'il dit. Et le premier d'entre eux, c'est de tout saccager. Avez-vous envie de le voir détruire tout le contenu d'une pièce en moins de cinq minutes, chronomètre en main ? Il suffit de le mettre un peu en colère, ce qui n'est pas bien compliqué, et il agira à la manière d'un ouragan. Alors si Saccage ne sait pas faire grand-chose, il a au moins l'art et la manière de provoquer de belles destructions, avouez que c'est déjà pas mal.
Goûts : Il aime lui-même, le chocolat, les orages, saccager, lire des œuvres de grands poètes, écouter de la musique classique, boire du thé, sortir une répartie intelligente et bien placée, exagérer ses expériences, le noir et le rose, les chemises, aller au théâtre et à l'opéra, écrire des romans ennuyeux que personne ne lira, être tranquille, faire ce qui lui plaît, aller dans les musées d'art contemporain, voir son talent reconnu, les brocolis, vivre la nuit.
Il n'aime pas les autres, les critiques, les gens qui ne le regardent pas, la gentillesse mal placée, recevoir de l'aide, être contrôlé par un dément fou (ou peu importe ce que c'est, c'est une entité folle) qu'on appelle « maître », les dragueurs, les enfants, les nourrissons, les animaux, les jours de grand soleil, bronzer, aller faire ses courses, les personnes incapables de citer un vers, les restaurants, les musées d'art classique, le jaune, le citron, prendre les transports en commun, et surtout, qu'on ne l'aime pas.
Particularité : Il est un peu trop fantasque et imagine trop. Il peut très bien penser que, si vous lui faîtes signaler qu'il porte sa cravate de travers ou qu'un de ses lacets est défait, que vous cherchez en réalité à lui faire signaler le mépris que vous éprouvez à son égard... auquel cas il vous détestera. Mais, de la même façon, il vous suffira de le complimenter sur sa chemise pour qu'il soit persuadé pour que vous le trouviez beau. Il est donc très facile à manipuler.
A son arrivée : Il portait une chemise d'un rouge sombre - pour ne pas voir les tâches de sang... non, juste parce qu'il aime cela -, un jean un peu usé, une paire de chaussons à fourrure rose d'une laideur incroyable, un carnet empli de vers sans leur source, une écharpe en laine enroulée autour d'une boîte de cornichons (pourquoi en avait-il une, allez savoir...), une paire d'écouteurs et un paquet de mouchoirs.

Saccage est plutôt de grande taille, d'autant plus grand à présent qu'il a veilli, et n'est pas particulièrement athlétique. Il n'a pas fait assez de sport pour cela, pour autant, on ne peut pas dire qu'il soit dénué de muscles. Toujours vêtu de façon un peu étrange - il y a un élément bizarre parmi un ensemble de vêtements somme toute parfaitement normaux -, il capte facilement le regard, et respire la nonchalance. Il aime avoir l'air d'un type sans culture, cela lui permet de briller par la suite et de se montrer plus intelligent qu'il n'en a l'air... enfin, c'est ce qu'il pense. Il n'est pas très souriant, à part peut-être quand il se regarde. Sa couleur de cheveux n'est pas naturelle, à la base il est blond... mais à force de teintes pour se donner un genre, il en est arrivé à cette couleur verte un peu étrange, sans compter les mèches couleurs saumons qu'il porte en dessous. On le voit souvent avec une cigarette à la bouche, pour se donner un genre, mais il est bien rare qu'il la finisse. Il n'affiche pas vraiment une expression méchante, plutôt assez indifférente au monde qu'il l'entoure, et parfois même condescendante.

Saccage fait partie de ces personnes bien élevées, originaires de la haute société, qui regardent tout le monde avec condescendance, échangent des propos sur des auteurs aussi peu connus du grand public actuel que Racine et Molière, Ronsard et Rimbaud, Stendhal et Malraux. En tant que tel, il est censé pouvoir contrôler ses pulsions, jouer avec les mots, user de tact et insulter sans en avoir l'air ses interlocuteurs. Il n'en est rien. Saccage a beau avoir reçu une éducation impeccable, la seule chose dont il a retenu, c'est le volet culturel - et encore, ce n'est pas parce qu'il lit Maurice Scève qu'il en retient grand-chose. Il est capable de réciter par cœur, pas forcément de comprendre. Il est faussement intelligent. Dans le fond, il fait preuve d'une grande naïveté et croit tout ce qu'on lui dit, il est incapable de déceler les contradictions. Et, quand il constate que quelque chose lui a échappé, il s'énerve...

En fait, Saccage s'énerve très souvent. Il est en effet d'une grande susceptibilité, aussi le moindre mot de travers lui reste en travers de la gorge. Ses colères sont impressionnantes, car il a l'air parfaitement maître de lui, alors qu'il ne l'est pas. Il suffit de le regarder dans son entreprise destructrice : c'est beau, tellement cela semble bien fait. Ayant tendance à la vantardise, vaniteux, voire carrément narcissique et superficiel - dans les pires moments -, Saccage n'est véritablement sublime que dans ces moments où il se déchaîne. Une fois calmé, il est très rancunier et ne cesse de ressasser les mauvais souvenirs. Il est bien rare qu'il se réconcilie avec quelqu'un.

Du coup, Saccage ne supporte pas qu'on lui dise ce qu'il doit faire. Il a pendant longtemps été un paria parce qu'il ne voulait pas respecter les codes sociaux, et voilà que désormais, on lui impose les lubies de quelqu'un qui ne connaît guère et qui ne lui semble pas plus intelligent de lui (nous ne jugerons pas cette affirmation, même si elle nous semble légèrement douteuse). Inutile de dire que son humeur n'est pas au beau fixe actuellement...

Biographie
Il était une fois un enfant nommé on ne sait comment, qui vivait dans une famille aisée. Ce garçon, que nous nommerons Saccage car le terme lui convient parfaitement, était destiné à un brillant avenir. Dès son plus jeune âge, il avait montré des signes de curiosité certains ; on lui avait enseigné les bonnes manières dès qu'il avait été assez grand pour se montrer en société ; il possédait tout ce dont il pouvait rêver, non parce qu'il rêvait peu, mais parce qu'il possédait beaucoup. Cette tête souriante était entourée de plusieurs précepteurs qui lui enseignaient tout ce dont il avait besoin de savoir : art de la danse, de la peinture, de la rhétorique, de la musique. Qui plus est, il se rendait à une école privée aux frais de scolarité extrêmement coûteux, mais où l'enseignement était de qualité, et où il avait fait la connaissance avec quelques camarades qui semblaient l'apprécier. Saccage était donc destiné à suivre la voie de son père et à faire une carrière brillante. Son chemin était tout tracé. Et, pendant les six premières années de sa vie, tout paraissait pour le mieux. Sa famille n'avait guère à se plaindre. Elle avait un garçon obéissant, appliqué, qui ne se démarquait pas des autres fils de la famille.
Puis, cela changea, nul ne sait comment.

L'enfant que nous appelons Saccage finit par s'éveiller. Sans doute ne pouvait-il pas accepter de subir passivement l'existence qu'on lui proposait. Alors il n'eut d'autre choix que de se rebeller. Il ne cessait de casser ses jouets, voire carrément ses meubles lors de ses brusques accès de colère. L'enfant prodige trouva le moyen de subtiliser la clé de sa chambre et s'y enferma pendant des heures, emportant avec lui quelques ouvrages de poésie - puisqu'il n'y avait pas de livres destinés aux enfants, et que les recueils semblaient plus courts à ses yeux que ces lourds pavés d'histoire ou de philosophie. Il choisit ensuite de poser ses coudes sur la table, pendant les repas, au risque de se faire punir à chaque fois. Puis il se mit à tirer sur les tresses des petites filles qui assistaient aux réunions de sa famille. On le laissa donc de côté. On eut beau demander l'avis d'un psychologue, il fut incapable de trouver une solution à ce problème qui pouvait convenir à la famille de Saccage. Alors celle-ci finit par laisser tomber. Extérieurement, il fréquentait toujours son école huppée, ramenait des notes correctes mais loin d'être extraordinaire, mais c'était tout. On ne le voyait jamais participer à aucune fête, la plupart de ces soirées-là il préférait se rendre à l'opéra, voir un ballet ou une pièce de théâtre.

Puis Saccage devint un jeune homme.
Il n'est pas connu pour avoir eu des relations avec des demoiselles. Mais on ne l'a pas vu non plus avec de jeunes éphèbes, de sorte qu'on en conclut qu'il n'est certainement pas intéressé par l'amour. C'est sans doute vrai : son narcissisme l'amène à s'admirer lui plus que tout autre. N'étant pas d'un naturel très sociable, il ne ressentait nullement le besoin de se faire des amis ; tout au plus cherchait-il des alliés. Il lui arriva d'apprécier certaines personnes, mais la peur de s'attacher trop profondément à quelqu'un pour le perdre ensuite l'a retenu d'aller plus loin. Lorsqu'il perdit sa mère d'une maladie, malgré les relations conflictuelles qu'ils entretenaient, il en fut profondément affligé. Il commença ensuite sa vie étudiante, en profita pour s'acheter un appartement le plus éloigné de sa maison possible afin de pouvoir étudier en toute tranquillité ; telle est, du moins, la raison officielle, en réalité il voulait simplement rester seul. Il vécut alors une petite vie assez heureuse, se fit quelques camarades parmi les autres étudiants, et commença légèrement à s'ouvrir au monde, à devenir moins rigide. A présent qu'il n'était plus confronté aux obligations sociales de sa famille, il pouvait se permettre d'être celui qu'il voulait : un jeune normal, qui fume - même si à vrai dire, il n'a jamais réussi à terminer une cigarette, la fumée lui est trop insupportable -, sort en boîte et mange des chips. Image certes un peu caricaturale, mais elle était devenue son objectif à atteindre. Saccage était plus en paix avec lui-même. Il promettait de se ranger, de ne plus être le « saccageur » qu'il avait été.

Mais ça, c'était avant de tomber dans ce monde-là...

avatar
Les désespérés




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La prose de Saccage. (terminé)   Lun 19 Mai - 19:57

Ta présentation m'a bien fait rire.
Bonne arrivée. ♥

avatar
Membre non-validé




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La prose de Saccage. (terminé)   Lun 19 Mai - 19:58

Merci à toi ! ♥

avatar
Modératrice


Votre Personnage
Après l'apparition du 'Maître':


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La prose de Saccage. (terminé)   Lun 19 Mai - 20:06

Bienvenue 8D

avatar
Membre non-validé




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La prose de Saccage. (terminé)   Lun 19 Mai - 20:06

Merci ! **

avatar
Les tourmentés




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La prose de Saccage. (terminé)   Lun 19 Mai - 20:18

Bienvenue, j'adore ta fiche *o*

avatar
Membre non-validé




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La prose de Saccage. (terminé)   Lun 19 Mai - 20:28

Oh, merci beaucoup. *__*

avatar
Les tourmentés


Votre Personnage
Après l'apparition du 'Maître':


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La prose de Saccage. (terminé)   Mar 20 Mai - 14:35

Bienvenue à toi !

avatar
Membre non-validé




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La prose de Saccage. (terminé)   Mar 20 Mai - 18:13

Merci. ♥

avatar
Les oubliés


Votre Personnage
Après l'apparition du 'Maître':


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La prose de Saccage. (terminé)   Mar 27 Mai - 10:23

Bienvenue, j'adore le personnage, je trouve que le coté fan d'opéra et de poésie et le coté saccageur font une opposition remarquable xD
Jolie écriture aussi, j'ai lu ta fiche avec grand plaisir

avatar
Membre non-validé




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La prose de Saccage. (terminé)   Mar 27 Mai - 18:10

Merci beaucoup, cela me fait très plaisir comme compliments. ♥

avatar
Fondatrice


Votre Personnage
Après l'apparition du 'Maître':


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La prose de Saccage. (terminé)   Sam 31 Mai - 9:06

Excusez moi, soucis de connexion x.x Mais Bienvenue sur le forum ! En espérant que tu t'y plaira !

Te voilà validé !

Je t'invite à aller poster ta fiche de suivi et faire recenser ton avatar si ce n'est pas déjà fait et ensuite tu es libre d'aller RP sur le forum, si tu ne trouves pas de partenaire viens faire une petite demande.

avatar
Membre non-validé




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La prose de Saccage. (terminé)   Sam 31 Mai - 9:10

Ce n'est pas grave, cela arrive. Merci beaucoup. *__*

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La prose de Saccage. (terminé)   

 

La prose de Saccage. (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anonyme ::  :: Gestion du personnage :: Présentation du personnage :: Présentations validés-