Partagez | .
 

 
Un bémol n'est pas toujours un problème.


avatar
Membre non-validé


Votre Personnage
Après l'apparition du 'Maître':


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Un bémol n'est pas toujours un problème.   Jeu 17 Juil - 14:18

Bémol

Age apparent : 17 ans et toutes mes dents, enfin je crois.
Sexe : Féminin, je ne vous propose pas d'aller vérifier.
Origines : The American Way of life.
Groupe : Déséspérés ~
Talent : La musique. Tu peux ne pas apprécier Bémol, mais tu ne pourras jamais nier le fait qu'elle a un sens du rythme visible et un don pour la guitare. Elle a une bonne répartie, aussi.
Goûts : Bémol, elle aime la musique comme toi t'aimes le chocolat ou lire un bon livre. Elle s'assied par terre et touche les cordes du bout des doigts. Elle aime bien être assise par terre, Bémol, elle se sent plus proches du sol , c'est rassurant. Bémol quand elle voit un chat, elle le câline, parce qu'elle aime bien les chats. Bémol elle aime bien être remarquée, pour son talent, même si souvent, tu la remarques pour sa grande gueule.
Bémol elle aime aussi les pommes et les oranges, mais elle ne supporte pas la peau des abricots. C'est comme ça. Elle apprécie quand on touche ses cheveux tous doux avec les doigts propres et  aime bien coiffer les gens. Elle n'aime pas trop le soleil car il lui fout des coups de soleils pas possible, elle préfère la pluie et l'orage.
Particularité : Ses cheveux roses. C'est une coloration, et en dessous, c'est tout roux Mais en attendant, son rose est bien là.  Puis sa guitare qui ne la quitte pas.
A son arrivée : Une robe blanche, des bottines à talons noires et une guitare acoustique sur le dos. Sa coloration rose faite la veille et des moustaches de chat faites au crayon noir. Merde, y'a pas de démaquillant.

Quand tu vois bémol, tu te dis « , si j'ai pas trouvé l'originalité, ça y ressemble. Bémol, c'est de longs cheveux roses qui lui arrivent en bas du dos, et de grands yeux bleus peu maquillés. Elle est grande, de son point de vue du moins. 1M68 ! Tout est couleur, chez Bémol. Ses cheveux de la couleur des petits poneys, ses yeux qui ont emprunté celle du ciel d'été et sa peau de porcelaine. Son visage est fin et ses grands yeux expressifs, on lit dans ceux ci comme dans un livre ouvert. Quoique la plupart du temps on peut y voir de la détermination et un peu d'espièglerie. Un sourire joyeux accompagne généralement cette bouille enjouée et pleine de pep's.

On ne va pas se mentir, elle a de la poitrine, mais elle trouve ça plus que casse pied. De même pour ses formes,  Bémol est une femme, et une jolie femme qui plus est. Une femme qui a la chance de se plaire, même si elle se plaint régulièrement. Narcissique ? Un peu. La jeune femme prend soin d'elle, au naturel, pas trop de maquillage ou de fond de teint, après tout, y en a pas besoin. Du fait qu'elle n'est pas honte de son corps, bien qu'elle en ignore les capacités, elle n'est pas très pudique et préfère l'aspect pratique à l'aspect pudique. Bémol est une femme, elle le sait, mais on peut dire qu'elle l'oublie par moment.

Ses goûts vestimentaires sont variés et elle s'essaie à tous les styles. Rock ou normal, peu d'importance. Le regard des autres ne la dérange pas et tout ce qui l'importe c'est que ça soit  à minimum confortable. Du fait de sa taille fine et de ses formes, elle peut se permettre beaucoup de choses, elle fait cependant attention à ne pas passer sous le seuil de la vulgarité.

 On dit toujours qu'une jolie femme intelligente, ça n'existe pas. Ah si, ça existe. Par contre une jolie femme pas chiante j'ai toujours pas trouvée.

Bémol est casse pied, faut pas se mentir. Quand tu la vois la première fois tu peux te dire « Oh un ange ! » mais la seconde fois dans ta tête tu te demandes ce que le bon Dieu il te veut. Effectivement, elle a la critique facile et ses remarques cinglantes sont plutôt dures à encaisser quand on n'a pas l'habitude. Ca n'a rien de méchant, mais elle est cash. On le lui a souvent dit : « Ne dis pas ce que tu penses, ça t'apportera des ennuis ». Elle les a eut les ennuis, mais ça n'a rien changé. La rose a confiance en elle, elle ne sait plus son prénom mais elle veut le retrouver. Hors de question que quelqu'un puisse faire ce qu'il veut d'elle, non mais. Son caractère, c'est sa force, sa musique son échappatoire. Elle a toujours rêvé de monter sur scène, elle se battra corps et âme pour qu'on reconnaisse son talent. Du caractère, c'est ce qu'il lui faut.

Elle est loin d'être superficielle, mais franchement naïve par moment. Elle agit puis réfléchit. Souvent trop tard vous le remarquerez assez vite. Bémol est là pour faire des conneries, souvent, les assumer c'est plus dur mais elle le fait aussi. Elle fonce dans le tas, il y aura toujours une solution au problème, quel-qu’il soit. Il n'y a pas de problème sans solution, cela va de soit. Elle a son caractère, la rose, mais on lui pardonne, car des fois on se demande comment elle fait pour se supporter elle-même.
La jeune fille est indépendante et fait tout pour l'être, elle est fière, elle veut montrer au monde qu'elle veut s'assumer. Enfin, elle tangue entre l'adolescente, naïve et pleine de rêves, qui souhaite un monde sans mensonge, quitte à ne pas se faire que des amis et l'adulte, fière, intelligente et indépendante. C'est dans ce mélange bizarre qu'elle se reconnaît, Bémol.

La jeune rose est une fille normale, j'entends par là qu'elle a peur des insecte et particulièrement des papillon. Ah c'est dégueulasse ces bêtes là. Vous pouvez lui faire faire beaucoup de chose en blessant sa fierté, mais approcher un papillon, elle ne le fera pas, même si vous la traitez de tous les noms. Parce que c'est horrible, un papillon.

Bémol, elle n'aime pas les maths et les sciences, trop réfléchir pour dire que l'eau ça mouille ou que ça devient de la vapeur, elle adore en contrepartie lire et jouer de la musique, mais ça vous le savez déjà. Elle saute partout et considère souvent que ses amis sont ses propriétés privées, si on associe les deux ça fait qu'elle aime bien sauter sur ses amis et s'asseoir sur eux une fois qu'ils se sont vautrés à terre. Bémol, elle est aussi jalouse, c'est son sien, à elle, tu touches t'es mort. Bémol elle est un peu spéciale, chiante et j'en passe, mais on lui pardonne, c'est Bémol.

Biographie
Je ne me souviens pas de mon nom, et si je peux me permettre, ça me saoule. Mais si vous me demandez ma biographie... J'dois bien m'entraîner, un jour je ferais ma page Wikipédia !
J'suis née pas loin de New-York (Ouais, mes parents ont pas voulu aller A NY, non, fallait absolument se foutre à côté.), et j'ai toujours habité dans ce bled pas trop paumé. Ma famille était normale, pas trop aisée, pas pauvre non plus, tu saisis ? C'est à dire pas de piscine, mais pas non plus de toit qui fuit. Pas de vêtements de marque mais des vêtements pas troués pour autant. On était dans la moyenne quoi. Comme mon parcourt scolaire, moyen. 14 de moyenne au collège, 11 au lycée, normal quoi. J'ai eu une petite sœur, j'ai appris à partager, tout. Ou presque. J'ai moyennement aimé comment elle m'a peinturluré ma guitare en turquoise. Enfin, j'lui ai bien rendu, j'ai écris au marqueur sur son doudou, je suis vengée.
J'ai toujours eu le même groupe d'ami(e)s, on faisait de la musique ensemble. J'me souviens, on faisait des concerts gratuits enfants, on découpait des « bons » pour inviter nos parents. On coloriait et écrivait avec les stylos BICS qui ne marchent qu'une fois sur deux et qui ne se vident jamais.
Ils étaient gentils, ils venaient tout le temps, mes parents. Enfin, surtout ma mère qui était femme au foyer. Mon père lui il venait quand il pouvait. J'lui en veut pas trop, il a copié la pub pour la 3G et m'a offert ma première guitare rien qu'à moi. Et je lui montrais en cam mes progrès, même si au final le son rendait tordu une fois qu'il avait parcourut les 20 km qui nous séparait de son bureau, soit de NY.

J'ai formé mon groupe en seconde, il y a un an. Enfin, plus correctement je suis restée dans le groupe de mon enfance et nous avons joué plus officiellement. A la fête du lycée, dans des bars... on était vachement impliqués.

Le souvenir le plus récent que j'ai, j'étais sur scène, à la fête du lycée justement. On faisait une chanson acoustique, pour une fois, et j'avais du coup ressortie la vieille guitare que mon père m'avait achetée, celle que j'avais presque oubliée, remplacée par une électrique magnifique. Je l'ai accordée, et elle sonnait toujours aussi bien. Je me souviens avoir remarqué la fissure en haut du manche, cette fissure que j'ai faite en essayant de passer la porte du salon avec la guitare à l'horizontale à 9 ans.
La chanson qu'on faisait ? Je l'aime  à mourir, une chanson française. Elle sonnait bien, même si c'était français et qu'on galérait pour dire les paroles. J'avais mis du temps à apprendre le solo guitare-piano qu'on avait composé pour la fin, j'y avais passé me deux dernières nuits. J'étais crevée. Mais genre vraiment. Tu sais, cette fatigue qui te donne mal à la tête ? Bah voilà, cette fatigue là. Je jouais, le solo, que j'avais appris par coeur, que je connaissais du bout des doigts, du bout de mes dix doigts si je puis me permettre.

J'me souviens avoir été hyper fière de ce que j'avais fais, mon papa, premier rang -on l'invitait toujours à nos concert, mon papa, maman disait que c'était mon premier fan- brandissait une pancarte. Un prénom. Un prénom. Dieu, pourquoi dans mon souvenir j'arrive pas  à le lire ? Je sais que c'est le mien, pourtant, de prénom. C'est comme si ça n'était pas ma langue, je n'arrive pas  à m'en souvenir ou à le lire. Comme si il m'était totalement inconnu. Enfin, passons, ça va me revenir, c'est juste un trou stupide de mémoire.

J'ai quitté la salle, tête haute, je revois mon amie manquer de se viander en descendant le petit escalier. J'me suis assise sur la première chaise qui venait, ma guitare acoustique sur le dos, j'ai mis mes coudes sur mes cuisses et ma tête entre mes doigts. Je me sens fermer les yeux, doucement. Ma tête pèse lourd sur mes épaules et mes yeux semblent ne pas pouvoir se rouvrir. Je me sens tomber, tomber, tomber. De ma chaise ? J'espère pas, je tomberais de haut et ça me ferait mal. Mais impossible de relever la tête, de me réveiller. Tomber où, alors ?

-->


Et, je tiens à dire que Janvier me doit des cookies ! D:


Dernière édition par Bémol le Sam 19 Juil - 19:44, édité 4 fois

avatar
Membre non-validé




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un bémol n'est pas toujours un problème.   Jeu 17 Juil - 18:57

Bienvenue, damoiselle ! ♥

avatar
Les désespérés




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un bémol n'est pas toujours un problème.   Ven 18 Juil - 8:55

Bienvenue ! J'aime beaucoup ton avatar, et je suis contente de voir une nouvelle désespérée arriver. ♥
Ton code bugue un peu, par contre. =/

avatar
Membre non-validé


Votre Personnage
Après l'apparition du 'Maître':


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un bémol n'est pas toujours un problème.   Ven 18 Juil - 11:31

Ah oui effectivement; ça buggait. QwQ Enfin, j'suis ressortie saine et sauve de ce combat acharné avec le code et finalement je peux vous dire officiellement: MERCIIIIIIIIII ♥

Et aussi, pour dire que j'ai fini ma fiche ! :3 ♥

avatar
Les sentinelles


Votre Personnage
Après l'apparition du 'Maître':


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un bémol n'est pas toujours un problème.   Sam 19 Juil - 16:45

Bienvenue à toi en retard encore !

_________________
présence réduite.

avatar
Membre non-validé


Votre Personnage
Après l'apparition du 'Maître':


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un bémol n'est pas toujours un problème.   Sam 19 Juil - 19:34

Merciiii, puis t'es pas en retard, 'fin chez moi on est en retard à partir d'un mois, t'as encore de la marge ♥ /vlan/
J'en ai profité pour changer d'avatar, because je suis une grande indécise huhuhu.

avatar
Modératrice


Votre Personnage
Après l'apparition du 'Maître':


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un bémol n'est pas toujours un problème.   Mer 23 Juil - 18:51

Oh bienvenue à toi et par la même occasion :

Te voilà pré-validée ! Je t'invite à aller poster ta fiche de suivi et faire recenser ton avatar en attendant que des administrateurs passent.

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un bémol n'est pas toujours un problème.   

 

Un bémol n'est pas toujours un problème.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La magie et les sceaux, toujours un problème
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anonyme ::  :: Gestion du personnage :: Présentation du personnage :: Présentations validés-