Partagez | .
 

 
Vérité ~ Colorblind


avatar
Les oubliés




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Vérité ~ Colorblind   Dim 11 Mai - 21:45

Vérité

Age apparent : La vingtaine
Sexe : Féminin
Origines : Française
Groupe : Les Oubliés
Talent : Un don certain pour mettre les gens hors d'eux.
Goûts : Vérité déteste, comme son nom semble l'indiquer, le mensonge ou même les faux semblants. Avec elle, il n'y a pas de demi-mesure. Elle peut pardonner à quelqu'un qui a fauté, mais elle ne le fera qu'une fois. Lorsqu'elle prend une décision, elle ne revient jamais dessus. Niveau goût, elle ne mange que du salé. Tout ce qui a trait au sucré l’écœure. Vestimentairement ? Rien de fantaisiste. Simplicité est son maître mot.
Particularité : Un tatouage en forme de papillon dans le dos, symbole pour elle de renaissance.
A son arrivée : Un jean, un t-shirt à manche longue noir et son pendentif préféré.

Je suis quelqu'un d'une simplicité déconcertante. Ma physionomie est criante de banalité. La chose un tant sois peu "marquante" dans mon physique serait à la rigueur mes cheveux blonds. Très longs. Pour une simple et bonne raison, une flemme monumentale d'aller chez le coiffeur. Gaspiller de l'argent pour de telles conneries, je trouve ça aberrant.
Je ne m'empiffre pas et ne fait pas du sport à outrance, ce qui me donne un physique plutôt dans la moyenne. Ni trop grosse, ni trop mince, pas même musclée. Ma poitrine n'est pas particulièrement développée et je n'ai pas une cambrure à faire se damner les hommes. Je ne suis pas et ne serais jamais voluptueuse. Ma taille ? Mes pieds touchent au sol et je n'ai pas à baisser les yeux pour regarder les autres. Encore une fois, tout à fait dans la moyenne. Mes yeux sont classiques : marron. Ce n'est pas me dénigrer que de dire que tout en moi physiquement n'évoque rien de plus qu'une inconnue que l'on pourrait croiser dans la rue.

J'aurais tendance à dire que je suis quelqu'un de plutôt agressif. Pas que je sois du genre à me jeter sur le premier inconnu dans la rue pour lui en foutre une, non. Mais disons que je suis en arrêt sur la défensive. Peut être parce que je suis peu sûre de moi. Le fait est que si quelqu'un me faisait un compliment, la première chose qui me viendrait en tête serait de lui en foutre, plutôt que de le remercier. J'ai également tendance à déprimer plutôt facilement. Disons que j’oscille entre la haine et la dépression.
Je ne fais pas confiance facilement pour la simple et bonne raison que toutes les personnes qui étaient censées m'être acquises à ce niveau là m'ont trahies à un moment où un autre. Je pars du principe que les relations humaines sont, la plupart du temps, basées sur des faux semblants. Dans 95% des cas tout du moins.
Cependant, quelqu'un qui obtient ma confiance (qui réussir à l'obtenir) peut se targuer d'avoir vaincu un obstacle de taille. Je suis fidèle en amitié. J'irais même jusqu'à dire que me trancher une main pour un ami pourrait me venir spontanément à l'esprit si la situation l'exigeait. Toutefois, s'il m'arrive de pardonner à quelqu'un quelque chose, il faut savoir que je ne le fais qu'une fois. Une fois que j'ai pris ma décision sur une personne ou sur quelque chose, je ne reviens jamais dessus. "Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis" ? Je n'ai jamais nié ma sottise. 

Biographie
Je suis l'enfant du bonheur. Je suis la petite dernière d'une famille simple et heureuse.
Du moins, j'aurais aimé l'être. N'aimant pas parler de moi, ou plutôt, de ma vie lorsque j'étais enfant, je ferais simple. Mon père : un ivrogne, ma mère : une ombre dans la maison, ma sœur : une garce égocentrique.

J'ai fais mon bonhomme de chemin seule, tentant de grandir malgré les incessantes remarques de mon père quant à mon avenir. Selon lui, je n'en avais pas. Une tire au flanc. Une bonne à rien. Moche à pleurer, masculine et grossière.

Ce vieux con avait raison sur le dernier point, je l'admets. Cependant, reste à savoir si j'aurais été si grossière s'il n'avait pas été là pour me tendre sans arrêts des perches.

J'ai formé un mur mental pendant quasiment toute mon enfance et mon adolescence. Pour ne pas écouter mon père, pour pouvoir ignorer le fait que ma mère se fichait bien de ce qu'il pouvait advenir de moi, pour ne pas voir ma sœur vivre sa vie en faisait comme si je n'avais jamais été là.
C'est la vérité qui a détruit notre famille et ce sont les faux semblants qui l'ont construit. S'il n'y avait pas eu de faux semblants, je ne serais pas là. C'est vrai. Mais je n'aurais pas non plus grandis dans une telle atmosphère. Autant d'hostilité, c'est un crève-cœur.  

Un soir, après une trop longue journée de travail, avec des clients plus cons que la veille, je me suis endormie sur mon canapé dépliant dans mon minuscule appartement et j'ai fais un rêve.

Toute la famille était là. Dans un champs ou quelque chose d'apparent. Une couverture était posée sur l'herbe et divers mets étaient présents. De la salade de pâtes, une tarte à l'abricot, entre autres. Mon père buvait du jus d'orange, ma mère faisait des nattes à ma sœur qui riaient encore et encore à propos de je ne sais quelle blague.
Et moi, au loin, j'admirais cette scène idyllique jusqu'au moment où mon père tourna son regard vers moi. C'est avec un sourire qu'il posa son verre de jus de fruit et s'approcha de moi pour enfin poser une main sur mon épaule et me dire :

- A la vérité, je n'aurais jamais dû te mettre au monde.

A mon réveil, plus de canapé pliant miteux. Plus d'appartements, plus de clients. Et surtout plus de nom.

Mais qu'importe. Me voilà loin de lui, me voilà vivante à présent.

avatar
Les tourmentés


Votre Personnage
Après l'apparition du 'Maître':


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vérité ~ Colorblind   Dim 11 Mai - 23:42

Bienvenue à toi !

avatar
Les oubliés


Votre Personnage
Après l'apparition du 'Maître':


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vérité ~ Colorblind   Lun 12 Mai - 4:59

Bienvenue o/

_________________